fbpx

Les fausses croyances

Ah! Les fausses croyances… Elles nous envahissent tous les jours. Et elles nous polluent la vie et parfois, elles nous font même souffrir. Vous savez ces fausses croyances qui viennent de notre éducation, de la religion… ou même celles que l’on a acquises durant notre enfance, notre adolescence… par le biais de professeurs ou de camarades de classe. Ce sont ces étiquettes que l’on nous a collées ou plutôt que nous avons ACCEPTE que l’on nous colle!

Il y a les croyances auxquelles on ne peut pas déroger par tradition familiale. Ces croyances qui nous figent qui nous bloquent dans un statut, une espèce de carcan. “Épouse un mari avec une bonne situation et occupe-toi bien de tes enfants!” ou encore “Tu dois en baver pour réussir“ ou “Tu ne mérites pas ceci ou cela” ou “C’est pas bien d’être riche, c’est sale” ou “ mais tu te prends pour qui? As-tu la légitimé?” …

Il y a aussi aussi “les généralisations abusives”, comme “tous les hommes/femmes sont comme ça” ou l’idée que “pour être écouter et prendre sa place il faut s’imposer et se faire remarquer”. J’ai aussi rencontré les “mais tout de même, Sophie, ça ne se fait pas!” vous voyez ce que je veux dire??

Pendant longtemps, j’en ai voulu à mon entourage. A mon éducation… pour me rendre compte que la seule personne qui était responsable, c’était moi! Oui, moi toute seule! En effet, nous sommes libre d’accepter ou pas cette croyance et de nous en défaire. C’est vrai qu’enfant nous n’avons pas toujours la force ou le discernement de nous révolter contre ces étiquettes.

Certains se sur-adaptent, d’autres font des crises adolescences, ou même après la fameuse crise de la quarantaine! Voyez le nombre d’enfant qui sont mal à l’école. Ce n’est pas la faute de leur mère ou de leur père ou de leur prof… même s’ils auraient pu nous parler de façon plus bienveillante! Mais étaient-ils en capacité de le faire? Sont-ils en capacité de le faire maintenant? Car, il en faut du courage pour s’insurger contre des années d’éducation! Il en faut du courage pour sortir du moule! Mais qu’est-ce qui lui prend? … et oui, ca dérange! Nous sommes les maîtres de notre destin et nous sommes libres de croire, d’accepter ou non ces croyances. Oui, il en faut du courage pour accepter d’être unique. Car en effet, “nous sommes tous unique dans notre unicité”! 😉

Alors comment se libérer de ces fausses croyances? Par la prise de conscience. Et en acceptant qui tu es vraiment. Le “journaling” quotidien est une très bonne technique. Virginia Wolf (L’écriture, refuge contre la folie) utilise l’écriture pour ne pas tomber dans la folie. Sans parler de folie, tenir un journal au quotidien est un très bon exercice qui permet notamment de clarifier sa pensée, de réduire le stress et de se connaître mieux. La pratique de la méditation quotidienne en est aussi une autre. La méditation permet de se sentir mieux dans sa tête, moins anxieux, de s’accepter plus… (voir le livre Le Miracle Morning). Et bien sur, le coaching!

Lorsque j’ai décidé d’entamer mon parcours de développement personnel, j’ai eu la chance de rencontrer ma “routinologue” préférée (Ta deuxième vie commence le jour où tu comprends que tu n’en a qu’une), spécialiste en surefficient mental, elle m’a permis de me détacher de quelques belles étiquettes que je m’étais moi-même collées. Notamment, celle d’être bête, oui moi, la sur-efficiente! Mais j’ai appris après que c’était normal pour un haut potentiel de se sentir parfois bête!

J’ai couplé cela avec du coaching, un coaching de transition avec une super nana. Je me suis rendu compte des fausses croyances, que j’avais notamment sur les autres. Cela faisait tellement écho au précepte bouddhiste “Ne rien croire”!

Je continue mon aventure de développement personnel en participant à un MasterMind de femmes entrepreneurs anglophones internationales. Je vais prochainement participer à une retraite entreprenariale en novembre à Tokyo et à Akita au Japon. Je continue à me faire coacher (supervision et productivité) par deux coachs formidables qui m’apportent deux visions très différentes du coaching!

Mes lectures quotidiennes (Miracle Morning) me nourrissent beaucoup… plus je lis plus je me sens grandir en savoir et en sagesse!

Alors, je vous invite aujourd’hui à transformer les “Je suis trop…. Je ne suis pas assez… je n‘y arriverai jamais… je ne suis pas capable…. J’ai toujours été … les gens sont…” Toutes ces fausses croyances que vous avez! Sur vous même et sur les autres!

Je vous propose de prendre un journal et de transformer ces croyances. C’est l’exercice que nous réalisons tous les mardis avec le changement de “mindset” dans notre groupe de soutien, le mastermind francophone international que j’ai créé et qui compte maintenant plus de 1700 membres (Sophie Coaching Support Group).

#JeSuis

Bonne transformation!

Love Xoxo

2018-10-15T17:48:13+00:00